20 octobre 1968, Mexico
Retour à la saison

Vendredi 29 octobre • 20h30

20 octobre 1968, Mexico

Danse Centre culturel d'Engis

Cette performance explore la poétique de l’essoufflement à travers un face-à-face entre les corps chronométrés d’athlètes et le corps usagé d’une personne âgée, qui coexisteront sur scène avec des danseurs professionnels.

À travers ce spectacle singulier, t.r.a.n.s.i.t.s.c.a.p.e revendique une fois de plus son identité hybride, où la dynamique de la chorégraphie s’entremêle avec une exploration de la sculpture et du sport. Au-delà des intérêts esthétiques et de l’histoire du sport, cette création vise le décloisonnement. C’est un moyen de toucher des publics qui ne se rencontrent habituellement pas.

« Depuis quinze ans, notre passion est de construire des ponts entre les cultures, en réponse à nos propres vies métissées et au monde d’aujourd’hui (…). Ce nouveau projet est une ode à la “liberté territoriale”, un renoncement à tous les murs-frontières, qu’ils soient géographiques, politiques, culturels ou intimes. »

 

Chorégraphie et scénographie : Pierre Larauza et Emmanuelle Vincent
Danseuses : Manuela Fiori Schneider, Gene Francart, Emmanuelle Vincent
Performeur : Pierre Larauza
En collaboration avec les résident·e·s de la maison de repos Les Acacias et l’éducateur Youssef Kaddar.
En collaboration avec des sauteurs et sauteuses en hauteur de clubs d’athlétisme belges.
Musique : D A N G
Lumières et régie générale : Serge Payen
Chargée de production : Silvia Gutiérrez Kirchner
Chargée de diffusion : Manon André
Assistante scénographie : Mathilde Roman

Une production t.r.a.n.s.i.t.s.c.a.p.e asbl, en coproduction avec Charleroi Danse. Avec le soutien du Théâtre de la Balsamine, de la Maison des Cultures et de la Cohésion Sociale de Molenbeek, du Théâtre Marni et du Zinnema.

t.r.a.n.s.i.t.s.c.a.p.e est soutenu par la Fédération Wallonie-Bruxelles – Service de la Danse, la Commune d’Ixelles et accompagné par le Grand Studio.