En attendant la fin
Retour à la saison

Mardi 06 décembre • 20h30

En attendant la fin

Théâtre Centre culturel de Huy

Après Purgatoire, Le Groupe, Enfer et Délivre-nous du mal, retrouvez la bande de Dominique Bréda.

Que se passe-t-il après la mort?Y a-t-il un au-delà ? Ou alors… ny a-t-il rien dautre que rien? Y aura-t-il un enfer? Un paradis? Autre chose? Pourrons-nous rencontrer Dieu? Pourrons-nous revenir sur Terre? Puis-je brancher mon PC sur la télé via Bluetooth? Ces questions nous hantent depuis laube de lhumanité.

Le temps est venu dy répondre.

Alice est morte. Cest triste, mais cest comme ça. Nous allons la suivre sur les sentiers inconnus de lUltime Traversée. Là où le regard de lHomme na jamais posé le pied. Les sciences et la philosophie ont échoué, la religion a échoué, mon beau-frère a échoué. Il ne reste plus que nous pour enfin y parvenir.

Distribution

De Dominique Bréda
Mise en scène : Emmanuelle Mathieu
Avec Jean-François Breuer, Julie Duroisin, Catherine Decrolier, Thomas Demarez, Amélie Saye
Lumières et régie : Sébastien Mercial

Une production Lato Sensu.
Production exécutive et tournée : LIVE Diffusion.
Une coproduction des Centres culturels de Dinant, Huy et Verviers.
Avec le soutien de Point Zéro et des Centres culturels de Nivelles, Beauvechain et Belœil.

Que se passe-t-il après la mort ? Il s’agit d’une des plus anciennes et fondamentales questions que se pose l’humanité ! De tout temps et pour toutes les disciplines (la religion, la philosophie, la science…), elle reste l’énigme la plus angoissante et la plus universelle. Questionner ce mystère et proposer différents scénarios possibles en passant par la lentille déformante de la comédie sera tout l’enjeu de ce spectacle.
L’humour permet de mieux supporter l’insupportable et autorise à fouiller plus loin dans nos peurs, nos angoisses et nos questionnements existentiels. Ce spectacle exorcise la mort, la maladie, le deuil, cette douleur collective par le rire, par l’absurde, par cette façon que nous avons ensemble (et c’est ce qui fait notre force) de traiter des sujets les plus difficiles avec fantaisie et drôlerie.

L’écriture vue par la presse
Dominique Bréda, l’écrivain à la plume légère et incisive, s’applique à déceler les absurdités du quotidien de nos vies occidentales. Empruntant des raccourcis et autres métaphores, l’homme à la réplique qui fait mouche met également en scène ses écrits avec une troupe de fidèles comédiens qu’il connaît bien. Julie, Jean-François, Amélie, Catherine et Thomas, tous sont rompus à l’exercice comique et ont la capacité de susciter le rire d’un geste, d’une intonation, d’une mimique, souvent sans exagération, dans un jeu plutôt réaliste, mais avec ce petit zeste de folie qui les caractérise. « Nous sommes ici-bas pour rire. Nous ne le pourrons plus au purgatoire ou en enfer. Et au paradis, ce ne serait pas convenable », écrivait Jules Renard. Fi des conventions : Dominique Bréda met de la joie à tous les étages, faisant de son Enfer un Eden tant on s’y bidonne…
Les textes de Dominique Bréda sont une dentelle subtile et intelligente. L’auteur aime taper là où ça fait mal, et nous proposer des voyages dans le monde des côtés obscurs de l’Homme, ses faces cachées : tout ce qu’on ne veut pas être, mais qu’on est tous à un moment ou à un autre, tout ce qu’on ne dit pas, mais que l’on pense, tout ce qu’on prétend ne pas faire, mais que l’on fait, tout ce que l’on affirme sans savoir… Toujours sur un ton de comédie, Dominique Bréda nous propose des personnages emplis de failles, terriblement humains et donc proches de nous.
Extraits compilés de La Libre et du Soir à propos de l’écriture de Dominique Bréda

© Dominique Bréda